Témoignage : puissance de l’intercession d’un peuple.

TEMOIGNAGE : PUISSANCE DE L’INTERCESSION D’UN PEUPLE ! 

     (Par François Lebon, membre du Conseil National de Fraternité Pentecôte)

« Seigneur, écoute ! Seigneur, pardonne ! Seigneur, sois attentif et agis ! Ne tarde pas ! C’est pour ta cause, mon Dieu, car c’est ton nom qui est invoqué sur ta ville et ton peuple ! » (Daniel 9-19)

edf

20 et 21 novembre 2021 , Montmartre. C’est l’assemblée générale du Renouveau, en présence des délégués des communautés de différentes confessions, de Fraternité Pentecôte, des deux évêques accompagnateurs. Lors de la veillée, nous vivons un merveilleux temps d’intercession prophétique pour la France. L’Esprit-Saint souffle très fort … 

28 octobre au 17 novembre 2021, Bolivie, Santa Cruz. Il s’agit de mon quatorzième séjour en ce pays politiquement très instable.

Le 5 novembre, quelques manifestations commencent. J’assiste à celles des collégiens sur la place du centre ville. Le cortège s’arrête devant la cathédrale, les jeunes s’agenouillent tous et prient, proclamant d’innombrables fois « Délivre-nous du mal ! » à la fin de chaque « Padre Nuestro ». Une banderole affirme « Es una guerra espiritual ».

Le 8 novembre, une grève illimitée est décrétée par l’opposition  au gouvernement communiste frauduleusement élu. L’immense majorité du peuple demande l’abrogation d’une loi hautement liberticide. Le moindre carrefour est bloqué et j’y participe. 

11 novembre. Les vieux avions Hercules amènent des troupes à Santa Cruz, volant à basse altitude pour terrifier la population. « Si Santa Cruz veut mourir de faim, nous allons l’y aider ! » déclare le leader communiste. L’encerclement de la ville se met en place : militaires de la Paz, milices communistes et milices des narcos-trafiquants, ceux-ci étant très en lien avec le pouvoir.

L’opposition invite à un immense rassemblement sur la plus grande place de la ville, celle du « Cristo Redentor ». Les leaders de l’opposition commencent et achèvent tous leurs discours par un appel à une bénédiction de Dieu. Puis la foule, près de 200.000 personnes, se met à genoux et prie, intercède, chante pendant plus d’une heure. Le lendemain, troupes et milices ont disparu. « Gracias a Ti, Señor ».

Comment n’aurais-je pu établir un lien entre Montmartre et Santa Cruz, la bien-nommée ?

« J’encourage, avant tout, à faire des demandes, des prières, des intercessions et des actions de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité, afin que nous puissions mener notre vie dans la tranquillité et le calme, en toute piété et dignité. Cette prière est bonne et agréable à Dieu notre Sauveur. » (1 Tim 2, 1-2)

 

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*