Pourquoi venir à un groupe de prière charismatique ?

Pourquoi venir à un groupe de prière charismatique ?

(par Françoise Reinberger, coordinatrice de Fraternité Pentecôte Région Lorraine-Franche-Comté)

La prière charismatique s’inscrit dans un courant d’Église, le renouveau charismatique (ou renouveau dans l’Esprit) avec une redécouverte de l’Esprit Saint, de son action dans le monde et dans notre vie.

Venir à un groupe de prière du renouveau, c’est répondre à une invitation du Seigneur pour entrer dans la louange

Et c’est rencontrer Jésus dans la louange. Elle nous décentre de nous-mêmes pour nous centrer sur le Seigneur c’est une décision à prendre – ; nous lui déposons tout ce qui nous inquiète ou préoccupe – nous nous occupons de Lui et Lui s’occupe de nous.

Nous louons le Seigneur parce que nous nous savons aimés ; nous lui exprimons notre amour et notre confiance, nous nous émerveillons de ce qu’Il est.

La louange nous touche, nous guérit, nous libère.

Venir au groupe de prière, c’est se mettre à l’écoute et à la disposition de l’Esprit Saint

Se mettre dans une disposition du cœur pour y accueillir Sa présence et accueillir les charismes qu’Il veut nous donner.

(Précision : les dons de l’Esprit Saint sont des dons pour nous-mêmes, alors que les charismes sont des dons pour les autres)

Exemples de charismes :

– le chant en langues qui est une forme de prière, avec des paroles ineffables : il est donné par l’Esprit Saint, et nous Le laissons jubiler en nous ; il y a aussi le charisme de l’interprétation du chant

– une image ou une parole de connaissance donnée par l’Esprit Saint, que reçoit une personne du groupe

– et il y a de nombreux autres charismes (voir Saint Paul, 1 Cor 12) enseignement, gouvernance…

Petit à petit, au fil des mois et des années, nous apprenons à connaître davantage l’Esprit Saint, à nous laisser habiter et guider par Lui, à accueillir les charismes qu’Il veut nous donner.

Après quelques mois ou plus, nous pouvons être appelés à demander l’Effusion de l’Esprit Saint : c’est une démarche individuelle et communautaire à la fois (voilà Seigneur, je veux t’appartenir, renouveler les grâces de mon baptême, je veux recevoir à profusion Ton Esprit Saint comme Tu l’as envoyé sur les apôtres à la pentecôte, et recevoir les charismes que tu veux me donner pour le service des frères).

Venir au groupe de prière, c’est accueillir la parole de Dieu

L’Esprit Saint a préparé une parole, pour nous, pour cette assemblée. Et nous demandons à l’Esprit Saint de nous la donner (elle peut passer par l’un ou l’autre d’entre nous).

Il importe déjà de la discerner puis de prendre le temps de l’écouter et de la laisser descendre en nous par un temps de silence ; ensuite, chacun peut exprimer brièvement en quelques mots comment cette parole le touche, le rejoint.

Au cours de la prière :

  • Nous pouvons aussi être invités, par l’Esprit Saint, à une démarche (par exemple s’approcher de l’icône et prendre une petite décision, ou s’agenouiller et demander au Seigneur de nous éclairer sur ce que l’on doit changer en nous, ou se mettre par deux et confier à l’autre une intention, ou…) ;
  • Nous pouvons aussi nous sentir appelés à apporter un témoignage ; le témoignage dit l’œuvre de Dieu, c’est une occasion de rendre grâce.

La prière se conclut en reprenant le message principal qui nous a été donné par l’Esprit Saint.

La relecture des soirées de prière permet de discerner comment l’Esprit Saint nous conduit au fil des semaines, des mois…

Pour le bon déroulement de la prière :

  • Des veilleurs sont nommés pour être à l’écoute du « fil rouge », c’est-à-dire discerner la façon dont l’Esprit Saint conduit l’assemblée ; les veilleurs peuvent être appelés à recentrer si besoin, pour rester vraiment sous l’impulsion de l’Esprit Saint.
  • Ainsi, si nous prenons la parole, c’est poussé par l’Esprit Saint ; ce n’est pas donner un avis ou un conseil sur quelque chose, ce n’est pas faire de longues prières, même si elles sont belles.
  • Et nos interventions sont courtes, claires et audibles.
  • Nous avons avant tout à être dans l’écoute de ce que le Seigneur veut nous dire ; ne craignons pas les temps de silence ; les temps de silence sont fondamentaux pendant la prière et notamment lors d’un chant en langues ou après le chant en langues : prendre la parole pendant ou immédiatement après n’est pas ajusté, cela empêche l’écoute de ce que l’Esprit Saint veut dire à l’assemblée; un temps de silence est indispensable, il permettra l’interprétation du chant en langues qui sera donnée à l’un ou l’autre.

De même à certains moments, nous pouvons, poussés par l’Esprit Saint, entrer dans l’adoration ou recevoir une grande onction de paix, une visitation du Seigneur : ce sont des moments importants à ne pas interrompre, accueillons-les dans le silence ; les veilleurs et les anciens sont là pour nous recentrer si besoin ; considérons ces recentrages comme une aide, un appui pour grandir.

Ce discernement, cette écoute de l’Esprit Saint n’est pas évidente au départ, surtout lorsque nous arrivons dans un groupe de prière : c’est un apprentissage, mais comptons sur le Seigneur pour nous conduire dans la fraternité.

Venir au groupe de prière, c’est prendre un chemin à l’école du Saint Esprit, qui nous conduit progressivement à un changement de vie, à une croissance humaine et spirituelle, à une fraternité plus grande entre nous et dans nos milieux de vie ; c’est prendre un chemin d’humilité et d’abandon entre les mains du Seigneur ; c’est aussi se laisser façonner pour devenir de plus en plus disciple-missionnaire.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*