J’ai rendu grâce à Dieu pour cette guérison !

Je suis venue au temps de prière pour les malades

à Chauray (79) le 20 février dernier

pour accompagner la prière et intercéder pour ceux qui en ont besoin,

je ne pensais pas du tout demander quelque chose pour moi.

Au moment où fut proposée la prière pour les problèmes physiques, j’ai été poussée à demander pour une douleur récente au dos et pour un épuisement général que  je n’arrivais pas à surmonter. Lorsque le prêtre est passé dans les rangs avec Jésus hostie, une chaleur est descendue dans tout mon corps. En repartant, j’avais encore mal au dos, mais moins.

Le soir, j’ai remarqué des picotements dans mon genou gauche : ce genou, je m’y étais fait une entorse en mai 2021, et malgré plusieurs séances chez l’ostéopathe, il n’arrivait pas à guérir entièrement, j’avais toujours régulièrement mal, et je ne pouvais pas faire de grandes marches. En même temps que ces picotements j’ai réalisé que je n’avais plus mal au genou. J’ai rendu grâce à Dieu pour cette guérison : ce n’était pas exactement celle que j’avais demandée, mais lui sait ce qu’il y a de mieux à faire.

 

J’ai vu l’ostéopathe le lendemain pour mon dos qui me faisait encore mal. Il m’a demandé comment allait mon genou dont il s’était occupé à la séance précédente, je lui ai répondu : « je n’ai plus mal depuis hier, car je suis allée à une prière de guérison » ; mais les jours suivants la douleur est parfois revenue, et le doute sur cette guérison aussi, du coup je n’osais plus témoigner. Pourtant j’étais persuadée que même si Dieu ne m’avait pas entièrement guérie, il avait agi, et j’ai témoigné en ce sens autour de moi, car je sentais que ces douleurs et le doute qui en découlait étaient un combat pour la foi, et aussi une attaque de l’ennemi pour m’empêcher de témoigner.

 

Petit à petit les douleurs se sont estompées, elles ne sont plus que très rares. J’ai pu  marcher récemment dans la nature sur un terrain accidenté ; quand j’ai vu l’état du terrain j’ai craint pour mon genou, mais je l’ai confié à Dieu et l’ai oublié. Le soir j’ai réalisé que je n’avais pas mal !

Merci Seigneur ! Tu agis, augmente en nous la foi et la confiance !

 

Hombeline, avril 2022.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*